[AMF05] Fabrice Borel : s’engager pour agir !

7 heures : la journée commence. Fabrice Borel embrasse ses filles avant de partir. Direction l’étable pour voir ses vaches. Rendez-vous ensuite sur un chantier pour suivre les travaux commencés sur sa commune du Forest-Saint-Julien. Passage en mairie pour signer différents papiers. Puis retour à la ferme pour mettre en place le branchement de l’eau de sa maison. Le reste de la journée sera consacré à curer le canal avec ses collègues et à la traite des vaches. S’il reste un peu de temps, il ira partager une bière au bistrot et peut-être même une partie de pétanques.

Portrait de Fabrice Borel, homme d’action et d’engagements.

Fabrice Borel, agriculteur passionné
Fabrice Borel, agriculteur passionné

À 45 ans, Fabrice Borel est avant tout un entrepreneur. Passionné par son métier d’agriculteur, il cherche continuellement à faire évoluer et progresser son activité. Aussi volontaire et motivé pour marcher 8 heures pour la corvée des alpages en été que pour descendre à Aix-en-Provence une fois par semaine pour travailler sur des projets destinés à équiper les agriculteurs de matériel efficace.

Quand il reprend l’exploitation familiale, à 20 ans, Fabrice Borel décide de s’engager dans le Mouvement des Jeunes agriculteurs. Il trouve dans ce réseau solidaire une seconde famille. Très vite, il en devient Président  au niveau du canton puis du département et de la Région. Si son but est, à l’origine, de faire connaissance avec les confrères de son secteur, son entrée à la Région lui permet de découvrir également d’autres types d’agriculture, notamment la viticulture qui le passionne et la richesse et la diversité de ce territoire.

La volonté de Fabrice Borel, en intégrant ce Mouvement, est de faire des propositions constructives et d’agir pour les jeunes agriculteurs. Parmi les travaux qui ont abouti, il est particulièrement fier d’avoir contribué à la mise en place de la Charte Nationale de l’installation qui permet à tout jeune exploitant agricole de recevoir 3000 euros d’aide pour s’installer.

Le goût pour la chose publique, le sens des responsabilités… sont des valeurs héritées de son père, profondément ancrées en lui, qui l’incitent à prendre des engagements.

Le 26 novembre 2006, Fabrice Borel devient maire de la commune du Forest-Saint-Julien. Il quitte alors le Mouvement des Jeunes agriculteurs pour assumer pleinement ses nouvelles fonctions. Plus jeune maire élu des Hautes-Alpes, à 34 ans, après avoir été conseiller municipal pendant plus de 10 ans, il, enchaîne ensuite deux autres mandats.

Fabrice Borel dans ses fonctions de Maire du Forest Saint Julien
Fabrice Borel dans ses fonctions de Maire du Forest Saint Julien

« Des petites choses qui font beaucoup »

Sur ce territoire rural de 700 hectares, Fabrice Borel veille à améliorer la vie quotidienne de ses 330 administrés. Cela passe par des actions qui lui tiennent particulièrement à coeur : construction d’une salle polyvalente, mise en place d’un Plan Local d’Urbanisme, création d’une zone d’activité, d’un terrain de jeux… Mais aussi par l’installation d’une station d’épuration, la restauration de l’aqueduc ou encore l’aide à la vie associative…

Aujourd’hui, le cadre de vie au Forest-Saint-Julien est agréable. De nombreux événements culturels (Salon du livre et de l’image imprimée, Salon de la photo, Festival musical de Chaillol…) y sont organisés grâce à l’arrivée de la salle polyvalente. Des entreprises sont également venues s’installer dans la zone d’activité. L’implantation d’une grande surface est en projet… Mais tout ne s’est pas fait sans mal.

« Il faut accepter dans le rapport aux autres de ne pas toujours faire plaisir« , explique Fabrice Borel. Dans les moments difficiles, il trouve alors soutien et réconfort auprès d’autres élus. Les onze membres de son équipe municipale, en premier lieu, qui, quels que soient leur bord, co-construisent avec lui les projets pour faire avancer la commune. Et puis, il y a les élus extérieurs également. Jean-Michel Arnaud notamment, avec lequel il travaille en tant que Secrétaire Général adjoint de l’Association des Maires de France des Hautes-Alpes (AMF 05) et son représentant à la Commission Départementale d’Orientation de l’Agriculture (CDOA).

Les deux hommes font connaissance il y a une quinzaine d’années lorsque Jean-Michel Arnaud devient conseiller général. Fabrice Borel apprécie alors sa vision du département et sa fidélité aux idées et aux gens. Les deux élus se retrouvent autour de valeurs communes et pour le montage de dossiers de demande de subvention. Une réelle amitié se noue ainsi peu à peu entre eux. « Jean-Michel Arnaud a toujours été là pour me soutenir, me conseiller« , explique Fabrice Borel, « Si je suis devenu Maire, c’est un peu grâce à lui« .


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s