[AMF 05] Sauver les contrats aidés !

Des maires avaient été informés très récemment par les services déconcentrés, par Pôle-Emploi ou par les missions locales que les contrats aidés ne seraient plus accordés et que leurs renouvellements seraient à prioriser selon des critères qui devaient être précisés par circulaire. Ils avaient exposé les difficultés pour la gestion des collectivités car les besoins en personnel étaient avérés et les organisations des services publics (restauration, activités périscolaires…) validées.

14206173_609240892588781_3222328291790987659_o


A l’initiative de l’AMF, ce matin, François Baroin, Président de l’AMF, a été reçu par Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, et le directeur de cabinet de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, sur l’impact de la baisse, sans préavis, du nombre de contrats aidés alloués aux collectivités, qui a des conséquences directes sur l’organisation de la rentrée scolaire.
Il a été exprimé que cette suppression n’est acceptable ni sur la forme (aucune concertation, ni préavis) ni sur le fond (remise en cause au dernier moment des recrutements effectués).
L’AMF a demandé instamment au Gouvernement de revoir le nombre de contrats aidés en 2017 et de régler, sans délai, toutes les situations locales pour permettre la rentrée scolaire dans les meilleures conditions dans toutes les écoles de métropole et d’Outre-mer.
Les ministres, conscients des difficultés, se sont engagés à traiter toutes les situations locales, au cas par cas. Une instruction urgente en ce sens a été adressée aux préfets en leur accordant notamment souplesse et fongibilité dans l’utilisation des moyens mis à leur disposition.
Sur cette base, j’ai informé immédiatement les Maires des Hautes-Alpes concernés par cette difficulté afin qu’ils prennent contact avec le Préfet pour que des solutions soient rapidement trouvées et garantissent le bon déroulement de la rentrée scolaire, la semaine prochaine.
Enfin, j’informerai le Préfet et le DASEN des Hautes-Alpes des inquiétudes qui lui sont remontées du terrain sur les contrats aidés relevant de l’Inspection Académique, donc de l’Etat, visant les métiers essentiels de la vie scolaires comme les accompagnateurs scolaires, les auxiliaires de vie pour des élèves en situation de handicap et surtout le personnel d’accompagnement des directions de l’école (secrétariat) qui sont autant d’emplois indispensables à la qualité du service public rendu. J’espère que le pragmatisme l’emportera et que les décisions arrêtées pour les contrats aidés des collectivités territoriales le seront aussi dans les mêmes termes pour les contrats relevant de l’Etat, contrats essentiels à la vie scolaire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s