[AMF 05] Serge Giordano : plus forts ensemble !

25 novembre 2016 : 1000 m3 de roches se détachent de la falaise à Saint-Martin-de-Queyrières (05) et coupent la RN94 reliant Gap à Briançon dans les deux sens.
Face à la décision des services de l’Etat de fermer cet axe principal des Hautes-Alpes pendant plus de 15 jours, Serge Giordano, Maire de Saint-Martin-de-Queyrières, monte au créneau et fait appel à l’UPE 05 et à Jean-Michel Arnaud, Président de l’Association des Maires de France (AMF) des Hautes-Alpes pour le soutenir. En concertation avec lui, l’UPE 05 (Union pour l’Entreprise) et l’AMF 05 demandent au Préfet des Hautes-Alpes de mettre en place des mesures d’urgences pour limiter l’impact de cet arrêt des communications sur la vie et l’économie locales.
Rencontre avec Serge Giordano, Maire de Saint-Martin-de-Queyrières.

126

Élu Maire de Saint-Martin-de-Queyrières, en mai 2014, après avoir été adjoint aux travaux pendant deux ans, Serge Giordano gère sa commune comme on gère une entreprise. Ici, pas de parti. Les idées priment. L’action est déterminante. « Il faut savoir être juste avec tous, être ferme, savoir parler, discuter, éviter les dépenses superflues, prendre des initiatives et des décisions« , explique Serge Giordano.

cofCommune rurale de montagne de 1148 habitants, étendue sur 55 km2, comptant 8 hameaux, Saint-Martin-de-Queyrières demande à être gérée comme le serait une communauté de communes, sans en avoir toutefois les moyens. Parmi les 15 élus, 4 adjoints viennent seconder le Maire pour les questions d’urbanisme, de travaux, d’éducation et périscolaire.

Tous les matins, Serge Giordano se rend dans sa Mairie. Là, il reçoit ses administrés et gère les affaires courantes aussi bien que les situations de crise… Comme ce matin du 25 novembre 2016 où il doit faire face à un éboulement qui coupe sa commune en deux. Pas de victimes certes, mais des conséquences importantes : plus de ligne téléphonique, la route des transports scolaires coupée en deux, deux hameaux sont privés d’eau… Rapidement, il faut mettre en place des mesures d’urgences : baisser le prix de la cantine de moitié pour accueillir tous les enfants concernés, distribuer des packs d’eau…

Pendant 10 jours, Serge Giordano est sur le terrain laissant, momentanément, de côté sa casquette d’artisan menuisier charpentier. Jamais son sentiment de solitude en tant que Maire n’a été aussi fort qu’alors. Quatre jours après l’éboulement, ne voyant aucune amélioration de la situation, il décide de monter au créneau face à la décision des services de la DIRMED (Direction interrégionale des routes méditerranées) et du Conseil départemental de fermer la RN 94 en journée pendant 15 jours.

Il fait alors appel à l’UPE 05, à Joël Giraud, Député du Nord du département et à Jean-Michel Arnaud, Président de L’Association des Maires de France des Hautes-Alpes.

En concertation avec lui, l’UPE 05 et l’AMF 05 demandent au Préfet de prendre des mesures exceptionnelles pour limiter l’impact de la fermeture de cet axe principal, véritable artère économique du département : le travail de nuit pour déblayer et sécuriser la zone de l’éboulement et la possibilité pour les transporteurs hauts-alpins d’utiliser les déviations mises en place.

L’union fait la force. La route réouvrira finalement cinq jours avant la date prévue initialement par les services de l’Etat.

« Une vision large de la vie publique et de la vie tout court »

20170319_112553 (2)Pour Serge Giordano, l’engagement dans la vie publique est essentiellement motivé par l’envie de s’investir pour l’avenir de ses enfants et petits-enfants : transmettre les valeurs familiales qui sont les siennes, permettre aux prochaines générations de profiter de ce territoire, sa terre natale, comme lui-même a pu le faire…

Entré dans la vie professionnelle dès l’âge de 16 ans pour apprendre le métier de menuisier charpentier, Serge Giordano travaille ensuite comme artisan à son compte.  D’un naturel curieux, ce touche-à-tout aime expérimenter. De ses expériences, il acquiert son caractère indépendant, le sens des responsabilités et l’ouverture aux autres.

Ces qualités, il les met, aujourd’hui, en pratique tous les jours pour Saint-Martin-de-Queyrières. Élu de terrain d’une commune rurale de montagne, il veille à répondre aux besoins de ses administrés. Quand le RTE (Réseau des Transports d’Électricité) défriche la forêt communale pour installer les lignes haute tension sur son territoire, il se bat pour garder le bois et en faire un usage collectif pour sa commune…

Il a aujourd’hui une « vision large de la vie publique et de la vie tout court« .

Créer une synergie entre l’économique et le politique

« Quand on est maire d’une petite commune rurale de montagne, seul on n’a pas assez de pouvoir« , explique Serge Giordano. Aujourd’hui, il attend beaucoup des associations de Maires, l’Association des Maires de Montagne et L’Association des Maires de France, pour faire entendre sa voix.

Il espère notamment que ces associations auront assez de poids pour faire annuler la loi NOTRe obligeant les communes à privatiser leur eau d’ici 2020. « Nos communes savent gérer leur eau« , explique Serge Giordano, « il est important qu’elles gardent leur compétence à ce niveau. L’eau doit rester un bien public« .

Quand il fait la connaissance de Jean-Michel Arnaud, en 2014, lors des élections départementales, Serge Giordano découvre un homme qui « va jusqu’au bout de ses idées« . Il apprécie et lui apporte son soutien.

En tant que Maire, il se rend compte également du travail fourni, chaque année, par l’AMF 05, notamment lors du Congrès des Maires. Un Congrès associé à un salon sur lequel les élus sont amenés à rencontrer les représentants de nombreux secteurs professionnels. Un salon dont « Jean-Michel Arnaud peut être fier« , selon Serge Giordano, « il réussit lors de cet événement à associer l’économie au politique plutôt que de rester dans cette opposition aujourd’hui dépassée entre privé et public. Pour les Hautes-Alpes, c’est innovant !« 

 


Une réflexion sur “[AMF 05] Serge Giordano : plus forts ensemble !

  1. Yes mon cousin ! Voilà une casquette de maire que tu portes plus que bien. Ca fait du bien de lire ça. Si tous les maires de France s’occupait de leurs administrés ainsi….. Continue et garde courage devant une tâche qui n’est pas si simple n’est-ce pas ? Juliette

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s